vendredi 17 novembre 2017

Retour à la neige!

Bon, il fallait bien chausser les skis, mais remonter une piste, c'est pas dément, malheureusement ça reste encore compliqué d'en sortir, donc autant en profiter pour repérer un peu les conditions.
Je suis allé du côté de la Pene Blanque au dessus de Gourette, alors méfiance, c'est de la vitre au dessus de 2200m hors des pistes, les crampons sont obligatoires pour monter à la Pene Blanque.
Des petits placages encore très fins commencent à se former en face N de Pene Blanque, peut-être y a t-il moyen de grimper tout à gauche?
Quelques photos...
lurien à gauche, ossau à droite

l'arre sourins (2614m) et les petit et grand gabizos


L'amoulat (2594m)

Conditions face N de la Pene Blanque (2550m)

conditions face N Pene Blanque - partie centrale

Idem mais pris de l'autre côté
Et réponse à la question: oui ça grimpe dans la goulotte de gauche, très sympa, bonnes conditions, placages fins mais tout à fait grimpables, super pour une reprise tranquille!
Encore quelques photos...
La face nord de Pene Blanque est un bon spot, topos disponibles sur le site de Rémi Thivel.
début de L2, très joli et ça passe bien

début de L3, c'est plus sympa de prendre le placage de droite derrière un petit éperon rocheux

sortie de L3

tracé de la ligne

mercredi 15 novembre 2017

Trip couenne en Grèce mais avec quand même une grande voie...pas si facile!

Petite semaine en Grèce à Léonidio, spot cool, trop de monde et assez peu dépaysant mais ça c'était pas une surprise. Cependant, les secteurs sont classes, des belles colos déversantes, des grandes envolées, des bonnes bières,... trop dur les vacances!
Mais comme on était en manque de piquant, on s'est dit que quand même, il fallait aller voir la voie ouverte par Mussato dans le grand mur rouge surplombant le village.
Sur le papier, les cotations ne font pas trop peur, mais méfiance, c'est Mussato...
Le début est sympa, la troisième longueur est sans doute la plus belle, la quatrième pas facile (plus dure que L3?) et d'ailleurs, je suis parti avec une colo, ça fait bizarre et ça risque de manquer...pourtant promis j'ai pas fait le bourrin!
L5 belle mais certaines colos font carrément peur et le problème, c'est qu'il y a des couennes en bas et plein de monde au pied (je précise qu'il n'y avait personne lorsque nous avons attaqué), donc pas cool du tout, on a eu de la chance avec le petit bout de colo qui est parti, mais franchement y a moyen que ça se passe mal. Quoi faire? C'est un peu bête d'avoir ouvert plein de couennes au pied d'un mur magnifique de 250m, volonté politique des locaux? On ne sait pas mais c'est en tout cas un gros paramètre à prendre en compte même si le travail des ouvreurs pour la purge est remarquable et finalement, rien ne bouge hormis cette petite surprise, mais bon, ça peut arriver quand même malgré tout, donc...
L6, un gros pas de bloc pour sortir du dévers puis plus tranquille.
Enfin, L7, ouah attention aux doigts, c'est de la grimpe sur des lames de rasoir, c'est équipé à la mode Mussato donc moyen de prendre des gros vols et franchement c'est possible que la corde prenne cher et nous avec, en plus c'est quand même dur et long, bref, on en sort usé.
Au final, sentiment mitigé!

Leonidio - Voie Helona (ED,250m) le 9/11/17 avec Etienne

Directissime Sud à la pointe Jean Santé, dernière de la saison à l'ossau...ou pas?

Encore et toujours du beau temps, sec et chaud! On continue d'aller grimper en altitude et même à plus de 2000m, il ne fait même pas frais.
On est parti sur la directissime S à la pointe Jean Santé, belle voie qui offre un début en douceur avec un petit pas en sortie de la première partie avant de faire une grande traversée horizontale pour aller attraper le dièdre médian.
Deux longueurs très jolies, notamment celle du milieu avec une fissure franche à remonter pieds à plat, mais ça protège bien. Un bon crux termine cette fissure avec un pas en dévers sur prises un peu rondes, vous vous étiez endormis? Pas d'inquiétude, ce pas va vous remettre les idées en place!
Avant d'atteindre les virettes, il reste une dernière longueur côtée 6b+/A1 qui remonte une fissure, et là, gros fourvoyage, je prend celle droit au dessus du relais et commence sérieusement à trouver ça dur, même en artif! La présence de lichen en quantité ne me rassure pas et lorsque je suis bien taquet je vois cinq mètres à gauche la bonne ligne...bordel de m....quel âne!
Mais bon, j'ai déjà fait cinq ou six mètres dans ce piège, mis un piton, la sortie n'est plus loin et je pense qu'au dessus je pourrai traverser dans des dalles pour revenir sur la bonne ligne.
Le réta est d'anthologie, pieds dans la choucroute, un mauvais buisson qui tient par miracle,... bref c'est la guerre!!! La petite trav qui suit est finaude et il ne faut pas tomber...Au final, je pense qu'en libre c'est mutant et artif, ça vaut un petit A2.
La suite est plus classique mais le timing a pris un coup, dommage! On continue jusqu'aux vires, une grande longueur au dessus des virettes. C'est dommage mais on décide de redescendre pour éviter les rappels de nuit si on était sorti au sommet.
Voilà, Fab a fait connaissance avec l'ossau, et il en veut encore!

Pointe Jean Santé (2506m) - directissime S (TD+, 400m) jusqu'aux vires le 01/11/2017 avec Fab

mercredi 25 octobre 2017

Belle voie en face E de la table des 3 rois

Avec ces belles journées, c'est facile de trouver des idées de vadrouille en montagne! Direction la face E de la table des 3 rois pour grimper une voie ouverte en 2008, "les plaisirs de la table".
Un nom bien choisi, malgré un socle bien pourri pour accéder au premier relais! Ce relais est sur pitons, je les ai retapés.
La première longueur est un peu surprenante à froid, ça grimpe un peu et il faut ménager son jeu de friends car elle fait 60m! Le rocher est pas mal mais il faut tout de même faire attention à ce que l'on prend, c'est une voie "montagne" qui ne doit pas souvent être faite (l'approche surement!)
L4 est superbe, expo au début par contre.
En bref, belle voie, belle ambiance sur un pilier orienté E, dans un coin bien sauvage qui sort sur un beau sommet, what else?
J'avais 1 jeu de camalots jusqu'au 3 avec le 0,4 et 0,5 doublés, (le 3 pas vital mais on peut quand même le placer), 3 micro-friends et 1 petit jeu de câblés, pitons pas utiles mais un marteau pour retaper les quelques uns qui traînent c'est mieux!
1 goujons de 8 à chaque relais (bon topo accessible sur le site de Rémi Thivel)
A conseiller!

Table des 3 rois (2421m) - Les plaisirs de la table (TD, 250m) le 24/10/2017 avec Baptiste et Pierre Jean

jeudi 12 octobre 2017

Udapet, parfois ça grimpe dur!

Petit tour à la Pene d'Udapet, dans sa face sud, qui offre une belle face de 350m de calcaire, malgré une large vire qui coupe l'ambiance au premier tiers, les envolées sont sympa.
Nous nous sommes dirigés vers "l'étoile du berger" un peu la fleur au fusil...et ben j'avais oublié ce que c'était les dalles calcaires lisses!
Bref, cette voie est un sacré ton au dessus des classiques plus faciles et attention aux cotations...peut-être est-ce parce qu'après 3 semaines de vélo je suis moins en forme, mais tout de même, la veille je faisais de la couenne et les 7b m'ont paru plus faciles que ce 6b+ des familles de L3!
En tout cas ça grimpe tout le temps et y a moyen de faire de sacrés vols, parfois pas franchement bons avec des petites vires en dessous.
C'est sans doute pour cette raison que la verdure reprend parfois ses droits dans des fissures, surtout en haut car la fréquentation ne doit pas être énorme contrairement à ses voisines plus classiques.
En résumé, belle voie quand même mais nécessaire d'avoir la marge par rapport aux cotations.

Pene d'Udapet (1750m) - l'étoile du berger (TD+?, 350m) le 11/10/2017 avec Baptiste

vendredi 8 septembre 2017

Retour à l'ossau!

Après le final du guide, retour vers les Pyrénées Atlantiques et la météo est au beau fixe. Ca tombe bien, il y a des collègues dispos et je ne suis pas allé grimper en face sud de l'Ossau cette année donc la direction est toute trouvée!
On change de rocher par rapport aux Dolomites mais ça fait plaisir de regrimper dans la muraille de pombie!
Très peu de photos mais bon...

jeannot dans le crux de l'éperon est, ça parait couché mais ça grimpe quand même!

le dièdre de 120m, court mais beau!
Pointe Jean Santé (2520m) - Eperon Est intégral (TD+, 450m) le 05/09/2017
Muraille de Pombie - Dièdre de 120m (TD+, 120m) le 08/09/2017

Remarques: à priori, le dièdre n'est pas exposé à l'éboulement dans l'axe de la Mailly mais mieux vaut ne pas trop traîner, surtout à la sortie sur les virettes. Les pitons ont été retapés dans les deux voies citées au dessus, j'ai laissé un piton dans la traversée un peu expo de L3 de l'éperon Est, il n'est pas terrible, méfiance.
Par contre j'ai complété le R3 du dièdre de 120m par un bon piton, ça serait cool de le laisser je pense!

vendredi 4 août 2017

pointe claire, petite course oisannesque

L'arête S de la pointe Claire est une belle balade dans l'Oisans sauvage, très peu équipée un rocher demandant de l'attention mais relativement facile, une bonne solution pour se décrasser loin des foules.
Un petit mot sur l'état des montagnes et plus particulièrement des glaciers: c'est bien triste et ça faisait un an et demi que je n'étais plus repassé dans ce coin et réellement, la morphologie des glaciers a énormément bougé, des faces encore glaciaires il y a à peine 10 ans sont désormais un tas de cailloux, des glaciers chaotiques telles que celui en face N de Roche Faurio se lissent et ont perdu un volume considérable (en tout cas c'est mon impression), bref le changement se fait de plus en plus marqué d'année en année, on n'est plus du tout à l'échelle du siècle, ni même à l'échelle de la décennie!
Les Alpes bientôt comme les Pyrénées? à mon avis c'est pour très bientôt hormis les très hauts massifs avec des bassins d'accumulation au dessus de 4000m, mais pour ceux en dessous...

Quelques photos!
la face N de la grande ruine, 3750m tout de même et tout sec...
la même le soir

sur la 3ème tour de l'arête S de la pointe Claire

versant N du pic de neige cordier (>3600m) et barre des écrins à droite, sec sec et sec...

"glacier" claire occidental sous le pic Gaspard, encore une fois triste!